S'outiller | Banque d'activités collaboratives

Parrainer un sentier de raquette

  • Projet
  • 4e année, 5e année, 6e année
  • 6 périodes de 75 minutes

Auteur(e)s : Josée Nadeau, enseignante

Parrainer un sentier de raquette

En participant aux activités d’entretien et d’animation d’un sentier de raquette, les élèves auront l’occasion de s’impliquer dans la communauté, de développer leur sens des responsabilités sociales et environnementales, de créer un sentiment d’appartenance avec le patrimoine naturel récréatif et surtout de demeurer actif et en contact avec la nature.

Domaines d’apprentissages

  • Arts plastiques
  • Éducation physique et à la santé
  • Français

Compétences transversales

  • Actualiser son potentiel
  • Coopérer
  • Exercer son jugement critique
  • Exploiter les technologies de l’information et de la communication
  • Mettre en œuvre sa pensée créatrice
  • Résoudre des problèmes
  • Se donner des méthodes de travail efficaces
  • En tout premier lieu, communiquez dès le printemps avec la municipalité pour regarder s’il serait possible de collaborer à l’aménagement ou à l’entretien d’un sentier de raquette.
  • Trouvez un bénévole dans la communauté pour guider les élèves dans la préparation du sentier.
  • Demandez les droits de passage aux propriétaires des terrains.
  • Habilitez les élèves à utiliser des outils (sécateurs et scies) qui seront utilisés lors de l’entretien du sentier.
  • Faites signer aux parents un document d’acceptation des risques (voir modèle dans la section ‘Matériel, ressources et évaluation’).
  • À l’automne, les élèvent aident à préparent le sentier en le dégageant de branches et en coupant des branches et des petits arbres. Le bénévole s’occupe des plus gros travaux.
  • En hiver, les élèves peuvent embellir ou animer le sentier avec différents projets. Exemples: projet d’écriture pour le plaisir des randonneurs (charades, rébus, brins de jasette, brins de folie), sentier de la poésie en partenariat avec des auteurs de la communauté, arbre à souhaits avec des rondins, etc. De plus, ils vont taper les sentiers après une bordée de neige.
  • Au courant de l’année, les élèves publient des informations dans le petit journal communautaire (ou en ligne) pour inviter et informer la population.
  • Ils peuvent organiser des concours pour faire augmenter le taux de participation (ex: envoyez-nous vos poèmes et nous en choisiront 5 pour afficher dans le sentier).
  • Document d’information et d’autorisation adressé aux parents (document Word – modifiable);
  • Une paire de raquettes par élève;
  • Feuilles, carton, coroplast, tissu pour écrire, rondins, etc (selon les projets d’écriture développés);
  • Gants, lunettes de protection, sécateurs et scies
  • Trousse de premiers soins
  • Pas obligatoire mais pratique : des traîneaux pour trainer tout le matériel (outils, matériel d’écriture, trousse, gourdes, etc.)

Petit conseil: demander des subventions à différents organismes pour un projet semblable. Par exemple, j’ai obtenu 3 subventions pour ce projet: une d’une institution financière locale, une autre de la Fondation Desjardins et finalement la subvention du programme d’assistance financière aux initiatives locales et régionales en matière d’activité physique et de plein air (PAFILR).

Des parents bénévoles peuvent aussi être impliqués pour diminuer le ratio élèves/adulte, particulièrement quand les outils (sécateurs, scies) sont utilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci à nos partenaires!